Les abris pour profiter de la piscine toute l’année : sont-ils efficaces ?

Les abris pour profiter de la piscine toute l’année : sont-ils efficaces ?

Chaque année, on a hâte que l’hiver glacial se termine pour enfiler les maillots et sauter dans la piscine. Et chaque année, on rechigne à faire l’hivernage du bassin quand vient la fin de l’été, car on veut encore pouvoir nager et s’amuser dans l’eau. Savez-vous que cela peut être possible grâce aux abris de piscine ? Lorsqu’ils sont bien installés, certains modèles permettent de profiter du bassin toute l’année. Voici ce qu’il faut savoir …

Quels sont les avantages de l’abri de piscine ?

L’abri de piscine est une structure établie, soit simplement au-dessus du bassin, soit tout autour du bassin à la manière d’un dôme ou d’une serre. Il remplit diverses missions :

  • Quand il se situe au-dessus du bassin, il donne de l’ombre en été, sert de toiture contre la pluie et protège jusqu’à un certain degré du vent et des saletés.
  • Quand il entoure le bassin, il donne de l’ombre, préserve le bassin et les baigneurs de toutes les intempéries et sert de barrière de sécurité pour que les enfants ne tournent pas autour du bassin lorsqu’aucun adulte ne s’y trouve. Il renforce ainsi la sécurité autour de la piscine, mais doit respecter les exigences de la norme NF P 90-309. Cette dernière exige à ce que l’abri résiste aux intempéries, soit sans danger pour tous les occupants de la maison et permette l’inaccessibilité aux enfants de moins de 5 ans.
  • Quand il couvre tout le bassin, l’abri de piscine permet de prolonger la saison. Pour cause, il maintient la chaleur au sein du cocon. L’air se réchauffe et l’eau par la même occasion. Attention toutefois, lorsque l’abri n’est pas chauffé, la saison se prolonge à quelques semaines tout au plus. Par contre, s’il est chauffé, vous pourrez profiter de votre bassin tout au long de l’année.

Enfin, le dernier avantage souvent négligé c’est que grâce à lui, les frais d’entretien de l’eau sont réduits ce qui permet de faire quelques économies et d’ainsi rentabiliser son investissement. Puisque l’eau est à l’abri des saletés, des intempéries et de la pollution, sa qualité est maintenue pour un plus grand confort.

Lire aussi – Remise en marche de la piscine : quand et comment procéder ?

Quel abri de piscine choisir ?

Quel abri de piscine choisir ?

Il existe actuellement de nombreux types d’abris de piscine. Avant d’en acheter, il est conseillé de réfléchir mûrement, car l’équipement représente quand même un certain budget. On peut en acheter en kit ou en commander un sur-mesure. Pour les kits, vous pouvez vous charger vous-même de son installation pour minimiser les coûts, mais assurez-vous d’avoir quelques talents de bricoleurs. Pour les modèles personnalisés, l’installation est généralement faite par le constructeur lui-même.

Pour vous donner quelques inspirations et notions, voici les modèles courants que l’on peut trouver sur le marché.

Les abris de moins d’1,80 m de hauteur

Oui, un abri ne doit pas forcément être trop haut. L’avantage c’est qu’avec un cocon plus bas, la chaleur se répartit au sein d’un petit espace donc il y fera plus chaud. L’inconvénient c’est que les abords du bassin sont impraticables donc à un moment donné, vous devrez la découvrir pour pouvoir plonger dans l’eau. Dans cette catégorie, on retrouve divers modèles :

Les abris amovibles

Ce sont les modèles d’entrée de gamme. Leur structure est assez légère et selon les cas, ils peuvent être :

  • coulissants c’est-à-dire avec les différents éléments pouvant se rétracter les uns sous les autres,
  • relevables avec des pieds de maintien,
  • déplaçables en fonction des besoins,
  • empilables, soit sur une extrémité du bassin, soit à l’extérieur du bassin,
  • plats

Le choix dépend de vos besoins. Si vous souhaitez seulement recouvrir le bassin à cause du mauvais temps, un abri plat peut suffire. Par contre, si vous souhaitez pouvoir nager malgré la pluie, un modèle relevable sur pieds de maintien serait l’idéal.

Les abris télescopiques bas

Généralement conçus en aluminium, ces modèles peuvent être pourvus ou non, de rails. On en distingue deux modèles :

  • les télescopiques cintrés
  • les télescopiques angulaires

Pour les mettre en place, sachez que les différents composants s’emboîtent les uns dans les autres. Pour faciliter le déploiement, optez pour un modèle motorisé. Ces abris sont pratiques, car permettent de prolonger la saison.

Les abris télescopiques mi-hauts

Leur hauteur va de 1,20 m à 1,80 m. L’espace est alors plus grand ce qui le rend plus confortable, surtout si vous êtes claustrophobe. Contrairement aux modèles bas, il est possible de continuer de nager avec l’abri entièrement déployé au-dessus. Selon sa hauteur, il sera possible de se maintenir debout ou non, sur la plage.

Les abris de plus d’1,80 m de hauteur

Vu la hauteur, circuler tout autour du bassin est possible et on peut même créer, au sein de ce cocon, un petit espace douillet et chaleureux, malgré les chutes de température à l’extérieur. La plage est entièrement praticable et certains en profitent pour y établir un petit jardin étant donné que l’abri peut faire office d’une serre. Lorsque l’abri est suffisamment vaste, il peut devenir une véritable dépendance de la maison. On peut d’ailleurs le qualifier de véranda et y installer une salle à manger, un petit salon …

Découvrez comment bien choisir une véranda

Pour rendre l’espace vivable et confortable, il devra être aéré et pour ce faire, différents dispositifs existent tels que les fenêtres à entrebâillements, les panneaux coulissants, la climatisation réversible, la ventilation … Si ces abris vous séduisent plus, voici les différents modèles existants :

Les abris fixes

Ils sont, le plus souvent, composés d’une structure en aluminium ancrée au sol, d’une toiture en vitrage alvéolaire et de murs en vitrage transparent. Ils peuvent être assez légers.

Les abris télescopiques

Ces modèles sont composés d’éléments fixes comme des gigognes dans lesquels seront encastrés des éléments mobiles. Les gigognes peuvent être équipés de roulettes, coulissants avec ou sans rails et manuels ou motorisés. Selon votre choix, il sera alors possible de couvrir entièrement la piscine ou seulement sur une partie. De même, on pourra la dégager entièrement ou à moitié durant les beaux jours.

Les abris souples

Ils se reconnaissent facilement grâce à leurs bulles ou à leurs dômes gonflables. Pour dévoiler le bassin durant les jours d’été, il suffira de replier l’abri sur une extrémité de la piscine à la manière d’un accordéon. Sur ce modèle, il n’y a pas de vitrage, mais plutôt une bâche transparente qui va se gonfler grâce à un petit moteur. La structure de maintient est en métal.

L’abri de piscine suffit-il pour pouvoir nager toute l’année ?

L’abri de piscine suffit-il pour pouvoir nager toute l’année ?

Si vous vivez dans un pays tropical où la température reste au-dessus de 25°C à l’année, l’abri ne sert qu’à vous protéger des intempéries et des saletés. Dans ce cas-là, oui, il suffit pour pouvoir nager toute l’année.

Découvrez aussi la piscine naturelle

Par contre, si vous vivez dans des régions où l’hiver est particulièrement glacial (un peu partout en France), l’abri ne fait que prolonger la saison. Pour pouvoir profiter du bassin même au cœur de l’hiver, il faudra aussi chauffer la piscine. Pour ce faire, vous avez différentes alternatives.

La pompe à chaleur pour piscine

A utiliser avec un abri haut, la PAC permet de maintenir l’eau du bassin à 28°C pour une durée d’utilisation de 7-8 heures par jour. L’avantage c’est qu’en plus de pouvoir nager sans avoir froid, ce système ne consomme que très peu d’énergie.

Le réchauffeur électrique

L’investissement de départ est peu cher, mais les frais de fonctionnement sont élevés, car le système fonctionne à l’électricité dont le coût augmente presque chaque année. Par contre, si vous produisez vous-même votre électricité grâce à des panneaux photovoltaïques et que vous en avez suffisamment pour être indépendant du réseau public, il est plus qu’intéressant. Il est simple à installer et ne prend que peu de place.

Le déshumidificateur d’air

Il faudra l’associer à un système de chauffage au gaz ou au fioul et vous permet même de rentabiliser ces modes de chauffage. Il faut savoir que lorsque ces derniers fonctionnent, ils dégagent une grande quantité d’humidité dans l’air. Malheureusement, cette humidité fait chuter la température et la chaleur tarde à se faire ressentir sans compter qu’ils consomment plus de gaz ou de fioul. Pour éviter cela, le déshumidificateur chasse l’humidité et les modes de chauffage se montrent alors plus efficaces et plus performants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *