Quels sont les différents types d’isolants écologiques existants ?

Quels sont les différents types d’isolants écologiques existants

L’utilisation d’isolants écologiques permet de bien isoler son habitation avec des matériaux sains c’est-à-dire non allergènes, non irritables et non toxiques. Leur production n’a qu’un très faible impact sur l’environnement et ce, même s’ils proviennent de matériaux naturels. Quels sont les différents types d’isolants écologiques existants ?

La ouate de cellulose

Elle est issue de vieux journaux ou de chutes de papier broyés et traités. Elle est vendue sous deux formes :

  • En vrac pour être insufflée dans les cloisons, sous le plafond, sous les sols, …
  • En panneaux semi-rigides pour être directement posés

Cet isolant offre un bon rapport qualité-prix et protège efficacement contre la chaleur. C’est un produit ignifugé c’est-à-dire qu’il est résistant au feu en plus d’être un bon régulateur d’humidité.

La laine de bois

Vendue sous forme de rouleau souple ou en vrac, la laine de bois provient des chutes de bois. Elle a une bonne résistante au feu et isole très bien de la chaleur. C’est également un produit qui offre un très bon rapport qualité-prix.

La paille

La paille

La paille n’est autre que les tiges sèches des céréales comme le riz, le blé, l’avoine ou encore le seigle. Elles sont souvent transformées sous forme de murs préfabriqués ou de ballots pour faire office d’isolant naturel. Ce produit a une haute performance anti-feu et une longue longévité puisque peut rester en place jusqu’à 100 ans, voire plus. Il est aussi un bon isolant phonique et est perspirant c’est-à-dire qu’il laisse passer la vapeur pour éviter la condensation.

La laine de chanvre

Vendue généralement sous forme de rouleau souple, la laine de chanvre est issue des fibres de la plante appelée chanvre. Les rouleaux sont directement à appliquer à même les supports. Elle protège aussi bien de la chaleur que du froid et a une bonne résistance contre l’humidité. Seul bémol : elle coûte un peu plus cher que les variantes précédentes.

La fibre de bois

La fibre de bois

Elle est aussi issue de chutes de bois et diffère de la laine de bois par le fait qu’elle est vendue sous forme de panneaux rigides. Le rapport qualité-prix est excellent, l’isolant protège très bien de la chaleur et il est, en plus ignifuge c’est-à-dire, résistant au feu.

Le liège

Cet isolant provient de l’écorce du chêne liège broyé. Sur le marché, on le retrouve en vrac ou en panneaux. Comme la paille, il peut durer jusqu’à 100 ans. Il est aussi imputrescible c’est-à-dire qu’il ne pourri pas et est hydrofuge c’est-à-dire, qu’il protège de l’humidité. Le seul bémol, comme on peut s’y attendre au vu de ses caractéristiques, c’est qu’il coûte cher.