Le ramonage, obligatoire ?

Le ramonage, obligatoire
(Mis à jour le: 28 décembre 2017)
Evaluer cet article

Vous disposez d’une cheminée pour vous réchauffer en hiver ? Tant mieux pour vous, mais sachez que cette infrastructure vous soumet à une obligation légale : le ramonage. En quoi cela consiste-t-il et qui doit s’en charger en cas de location ?

Qu’appelle-t-on ramonage ?

Il s’agit d’un entretien courant de la cheminée. Il consiste à enlever les suies et les dépôts au niveau du conduit. Le ramoneur va, pour cela, se lancer dans le nettoyage de la paroi intérieure de la cheminée. Pour s’en charger, il est conseillé de faire appel à un professionnel qui réalisera la tâche en une vingtaine de minutes ou un peu plus selon la taille de l’installation.

Quelle est l’utilité du ramonage ?

Au bout d’un certain temps d’utilisation, le conduit de la cheminée sera encombré par de la suie et divers autres dépôts relatifs à la fumée dégagée. Si vous continuez à l’utiliser comme telle, la fumée ne pourra plus s’échapper à l’extérieur et vous vous exposez alors à une intoxication au monoxyde de carbone, voire à un incendie du conduit de cheminée.

Pour éviter cela, le ramonage doit être réalisé régulièrement, de préférence, avant chaque hiver.

le ramenage

Le ramonage est-il obligatoire ?

Oui, le ramonage est obligatoire dès lors qu’on dispose d’une cheminée. La réglementation qui le stipule varie d’un département à l’autre d’où l’intérêt de consulter le règlement sanitaire départemental de la commune d’habitation, accessible à la mairie.

Parmi les termes qui y sont mentionnés, on peut citer le caractère annuel obligatoire du ramonage. Le règlement sanitaire préconise deux ramonages par an dont un réalisé pendant la période de chauffe. Dans le cas où vous utilisez un combustible gazeux, un ramonage par an suffit.

En cas de non-respect de cette réglementation, vous vous exposez au paiement d’une amende forfaitaire prévue pour les contraventions de 3e classe dont le montant varie entre 45 à 180 euros.

Qui doit en faire la demande ?

Si l’immeuble d’habitation est pourvu de conduits collectifs, c’est le syndic qui doit solliciter leur ramonage. Pour les habitations individuelles, la tâche revient à l’occupant. Ainsi, même si vous êtes locataire, c’est à vous de faire faire un ramonage de la cheminée et non à votre propriétaire.

Une fois le ramonage réalisé, le ramoneur professionnel devra vous remettre un certificat de ramonage. Ce document confirme que la tâche a bien été réalisée en bonne et due forme. Il est important de bien le garder, car il pourra vous servir auprès de votre assureur en cas d’incendie de l’habitation.