Comment rendre les sanitaires d’un ERP accessibles ?

Comment rendre les sanitaires d’un ERP accessibles

Afin de garantir l’autonomie des personnes handicapées au sein des ERP, y compris de leurs sanitaires, ces derniers doivent respecter des exigences imposées par différents textes de loi. Quelles sont-elles ?

L’aménagement globale des toilettes

Pour que les toilettes soient accessibles aux personnes en situation de handicap, il faut :

  • prévoir un espace de manoeuvre au sein duquel, une personne en fauteuil roulant peut faire un demi-tour sans difficultés. Cet espace doit être supérieur à 150 cm. Cette exigence est obligatoire pour tous les établissements neufs. Pour les établissements existants, il est possible que cet espace soit situé devant la porte des toilettes
  • prévoir des toilettes affichant une dimension de 1,30 x 80 cm de sorte à ce qu’un fauteuil roulant puisse y entrer en totalité
  • mettre en place un espace d’usage devant chaque infrastructure présent dans la cabine
  • installer des portes qui s’ouvrent vers l’extérieur et pourvues d’une barre d’appui bien visible, placée à l’horizontale à 75 cm partant du sol. Une distance de 40 à 45 cm doit se situer entre la barre d’appui et la cuvette des toilettes
  • fixer une poignée de tirage de 45 cm maximum sur la porte. Celle-ci doit être située du côté opposé à la poignée classique et à 10 cm de l’extrémité de la porte
  • installer un verrou ergonomique pour que la poignée ne tourne pas inutilement

L’assise des toilettes

L’assise doit se situer à 45 ou 50 cm du sol pour un toilette avec abattant. Elle doit donner la possibilité à la personne de pouvoir s’appuyer en arrière. Le support d’appui peut être le réservoir d’eau, la paroi du mur ou un dossier. Optez pour des cuvettes peu rallongées, car la personne doit pouvoir s’adosser. Enfin, concernant la commande de la chasse d’eau, préférez un bouton poussoir utilisable facilement par les personnes handicapées.

La barre d’appui

Celle-ci doit être implantée solidement et accessible depuis le point où la personne s’assoit. Elle doit se situer à 20 cm du toilette. Vous pouvez choisir un modèle coudé, mais avec une partie horizontale de 50 cm et une partie en biais de 30 cm au moins. Son emplacement doit être à 75 cm partant du sol.

les sanitaires d’un ERP accessibles

Les lavabos et lave-mains

Les sanitaires doivent être équipés de lavabos ou de lave-mains. Ces derniers doivent respecter les dimensions suivantes :

  • une hauteur située entre 70 et 80 cm entre la face inférieure et supérieure du plateau
  • une largeur de 60 cm pour le plateau
  • une profondeur obligatoire de 30 cm, voire 40 cm pour faire passer les jambes

En ce qui concerne les lave-mains, la partie située sous la vasque doit être complètement libre de tout obstacle et d’une hauteur minimum de 70 cm.

La robinetterie

Qui dit lavabo et lave-main dit robinetterie. Son point de déclenchement doit se situer à 50 cm au moins du bord extérieur du lavabo et à 40 cm d’un angle au moins. La poignée doit être préhensible c’est-à-dire que le robinet doit pouvoir libérer l’eau lorsqu’on laisse tomber la main dessus. Prévoyez, dans ce cas un robinet avec bouton poussoir, un modèle à levier ou encore à détection de mouvement.

Les autres équipements

Les lieux d’aisance doivent également être équipés de porte-savon, de sèche-mains, d’une poubelle et d’un miroir. Ils doivent tous être accessibles et positionnés de la manière suivante :

  • 110 cm partant du sol et à plus de 40 cm d’un angle pour le sèche-mains
  • 110 cm partant du sol et à plus de 40 cm d’un angle pour le porte-savon. Pensez à le fixer au-dessus du lavabo ou de la poubelle pour éviter que le sol soit glissant en cas d’écoulement
  • à plus de 20 cm d’un angle et à une hauteur de 180 cm pour sa partie haute dans le cas du miroir
  • une hauteur de 50 à 75 cm pour la partie haute d’une poubelle laquelle doit être fixée à la paroi

En ce qui concerne la douche

Les dimensions à respecter sont plus ou moins les mêmes que pour les toilettes avec quelques différences :

  • mettre en place une assise légèrement incliné en arrière pour réduire les chutes et glissades
  • l’assise doit mesurer entre 45 à 50 cm de large pour une profondeur de 45 à 50 cm
  • l’assise doit être pourvue d’un dossier et d’un accoudoir
  • la barre d’appui devra être en forme de «T» et fixée à 75 cm partant du sol. Elle devra comprendre une partie horizontale de 50 cm et une partie verticale de 75 cm
  • les autres équipements doivent se situer à 100 cm partant du sol