Allée de jardin : ce qu’il faut savoir pour bien l’aménager

Allée de jardin : ce qu’il faut savoir pour bien l’aménager

4.5/5 - (2 votes)

Une allée de jardin n’est pas qu’un simple cheminement pour se rendre du portail à l’entrée principale. C’est un élément de décor qui permet de se déplacer dans le jardin et qui permet, par la même occasion, de délimiter les espaces. Avant d’en aménager, découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur ces zones de circulation.

A quoi sert une allée de jardin ?

C’est une bande de circulation que l’on établit dans les espaces extérieurs pour se déplacer confortablement sans se salir. Elle permet aussi de mettre en valeur certaines parties du jardin, à protéger les plantes et la pelouse contre l’écrasement et à permettre à la voiture de passer sans écraser le jardin et sans endommager le sol. Avant d’en aménager une, il est important de se poser les bonnes questions.

Découvrez les grandes lignes pour aménager son jardin

De quel type d’allée de jardin avez-vous besoin ?

De quel type d’allée de jardin avez-vous besoin ?

Avant toute chose, il faut faire la différence entre une allée dédiée à un usage piétonne et à une autre sur laquelle la voiture doit rouler. Dans le premier cas, on installera une allée piétonne tandis que dans la seconde, on aménagera une allée carrossable. Leur mode d’aménagement est différent d’où l’intérêt de bien les distinguer.

Aménager une allée piétonne

Dédiée à la circulation des personnes, cette allée peut remplir divers rôles. Il peut s’agir de :

  • Une allée principale reliant l’entrée de la maison à la rue ;
  • Une allée de promenade aménagée à travers le jardin ;
  • Une allée qui permet de circuler dans le potager ;
  • Une allée qui permet de traverser la pelouse.

Quelle que soit sa typologie, une allée piétonne principale doit être large d’au moins 1.50 m pour que plusieurs personnes puissent s’y croiser. Le revêtement droit être antidérapant pour pouvoir circuler en toute sécurité même lorsqu’il pleut. Pour l’aménager, il faut établir une petite fondation d’environ 10 cm pour stabiliser le sol et la rendre légèrement pentue pour éviter les flaques d’eau.

En ce qui concerne les allées secondaires, une largeur de 50 cm suffit, sauf si vous devez y pousser une brouette par exemple. Dans ce cas-là, une largeur de 90 cm est conseillée. En fonction de l’usage pour lequel elle a été créée, vous pouvez vous permettre toutes les fantaisies avec l’allée secondaire. Au lieu d’aménager une allée en ligne continue, vous pouvez installer des blocs de pavés pour créer des pas chinois.

Aménager une allée carrossable

Une allée carrossable, quant à elle, est une allée sur laquelle la voiture peut rouler sans endommager le revêtement du sol. Autrement dit, elle doit être conçue pour supporter le poids d’un ou plusieurs véhicules. Ce genre de cheminement sert à conduire la voiture de la rue vers le garage et vice-versa.

Pour l’aménager, il faut prévoir une largeur de 3 à 4.50 m. Si l’espace est assez étroit, assurez-vous seulement que la voiture puisse y passer. Par contre, si l’espace est vaste, il est mieux de choisir une allée plus large pour permettre quelques manœuvres.

Elle doit également être légèrement pentue à raison de 2.5 % pour que les eaux de pluie ne s’y accumulent pas. Veillez à ce que la pente oriente l’eau vers un réseau d’évacuation ou vers un caniveau.

L’aménagement d’une allée carrossable nécessite plus de travaux puisqu’en plus de garantir la stabilité et la planéité du sol, il faut aussi poser un fond de forme pour la rendre robuste. Pour la fondation, décaisser le sol jusqu’à 23 à 30 cm peut être nécessaire selon le type de revêtement à mettre en place.

Où allez-vous installer l’allée de jardin ?

Où allez-vous installer l’allée de jardin ?

Dans le cas d’une allée principale, cette dernière partira de la porte d’entrée principale vers le portail. Elle peut s’étaler en ligne droite, prendre une forme de L ou une forme sinueuse. Tout dépend de la configuration de la maison.

En ce qui concerne l’allée carrossable, elle va du parking au portail principal. Là encore, elle peut prendre diverses formes, mais évitez quand même les allées trop sinueuses pour un côté pratique.

Pour ce qui est des allées de jardin secondaires, toutes les formes sont permises. Assurez-vous seulement de les aménager de sorte à ce qu’elles s’intègrent harmonieusement à votre style de jardin. Alors que dans un jardin japonais, vous pouvez disposer les pavés de pierre naturelle de manière irrégulière pour créer des pas, dans un jardin français, une symétrie parfaite est de mise.

Quel que soit le type d’allée à installer, il est important qu’il se fonde avec la décoration extérieure. Tenez compte de la végétation alentour et des autres infrastructures déjà établis dans cet espace extérieur. Par exemple, si vous souhaitez aménager une allée menant vers le sauna, une allée en bois peut être plus adaptée alors que pour aller vers la piscine, des dalles bétonnées seraient plus appropriées.

Quel matériau choisir pour son allée de jardin ?

Quel matériau choisir pour son allée de jardin ?

Maintenant que vous avez déterminé le type d’allée à aménager et défini son emplacement ainsi que sa forme, il vous faut choisir le matériau à utiliser. Voici les matériaux les plus souvent utilisés …

Les gravillons ou les graviers

Ce sont les plus souvent utilisés pour aménager une allée de jardin. Il faut dire qu’ils procurent de nombreux avantages :

  • Ils sont économiques et ce, même s’ils requièrent la pose de dalles stabilisatrices.
  • Ils sont perméables donc évitent les accumulations d’eau.
  • Ils procurent un style champêtre et bucolique au jardin. Notez d’ailleurs qu’on en trouve de différentes couleurs donc vous avez l’embarras du choix.

A lire – Comment faire une allée de jardin en gravier ?

Mais les graviers et les gravillons n’ont pas que des avantages, car il faut admettre que marcher dessus (surtout avec les pieds nus) est peu confortable. De plus, chaque pas effectué est bruyant ce qui n’est pas très grave en soi, mais peut quand même incommoder. Enfin, ces matériaux nécessitent plus d’entretien puisqu’il faut les ratisser régulièrement et effectuer un désherbage pour que l’allée reste propre.

Le bois

Les allées en bois sont aujourd’hui très appréciées. On peut utiliser, soit des caillebotis, soit des dalles. Ils confèrent au jardin une ambiance chaleureuse et assez élégante. Etant donné qu’il s’agit d’un matériau naturel, le bois se fond facilement dans le décor de n’importe quel jardin. Il est donc passe-partout. Vous pouvez en installer sur toute la longueur de l’allée ou bien l’associer avec des gravillons en utilisant les lames de bois en guide de pas japonais.

Dans tous les cas, le bois doit être entretenu régulièrement pour qu’il garde sa beauté. Si vous vivez dans une région où il pleut beaucoup, il est conseillé de choisir une essence de bois exotique qui résiste mieux à l’humidité.

Les pavés

Les pavés sont robustes, stables et avec une bonne finition, donnent un rendu esthétique. Ils se marient avec n’importe quel style de jardin, mais de préférence, adoptez-les pour un jardin au style traditionnel. Dans cette catégorie, on trouve différentes variétés à savoir :

  • Les pavés en pierre naturelle qui sont intemporels et offrent un rendu chic ;
  • Les pavés drainants qui évitent l’accumulation de l’eau ;
  • Les pavés autobloquants qui offrent plus de stabilité en plus d’être robustes ;
  • Les pavés en béton qui, en plus d’être robustes, existent en différents coloris et différentes finitions.

Quel que soit le modèle choisi, ces derniers ne nécessitent aucun entretien particulier. Par contre, il faut faire appel à un professionnel pour les poser, car ils nécessitent plus de préparation au niveau du sol.

Le béton

On l’apprécie surtout pour les allées carrossables du fait de sa grande résistance. Néanmoins, puisqu’il en existe aujourd’hui différentes déclinaisons, vous pouvez très bien l’adopter pour les autres allées du jardin. Parmi les variétés existantes, on peut citer :

  • Le béton lisse qui peut être ciré si vous le souhaitez. Le seul bémol, il peut être glissant.
  • Le béton lavé ou béton désactivé qui laisse les gravillons ou les galets apparents en surface. Il donne un aspect rugueux non dérapant.

Comment entretenir une allée de jardin ?

Comment entretenir une allée de jardin ?

L’entretien dépend du type de matériau choisi.

Pour une allée gravillonnée

Durant la pose des graviers ou des gravillons, il est conseillé de poser une toile de paillage sur la fondation et sous les graviers. Cette dernière freine le développement des mauvaises herbes. Sans cet accessoire, le désherbage doit être fait régulièrement, au moins deux fois par an.

Si vous avez des arbres qui poussent à proximité, assurez-vous de toujours enlever les feuilles mortes qui tombent sur l’allée, car en se décomposant, elles deviennent un compost propice à la pousse des mauvaises herbes.

Enfin, même si vous avez installé une fondation solide, les graviers finissent toujours par s’enfouir dans le sol ce qui entraîne une perte d’épaisseur. Quand cela arrive, il faudra racler légèrement en surface puis rajouter des graviers/gravillons.

Pour une allée en bois

Idéalement, on choisira du bois imputrescible pour son allée de jardin, car il est plus robuste, mais il coûte plus cher. Pour ne pas faire exploser votre budget, vous pouvez vous contenter de bois moins onéreux, mais de classe 4. Cette classification regroupe les bois destinés à un usage sur sol extérieur.

Pour entretenir une allée en bois, il faut le nettoyer avec de l’eau et un balai brosse, une ou deux fois par an. Lorsque le bois commence à perdre sa couleur d’origine et à virer au gris, il faut appliquer dessus un dégriseur. Ce produit va lui donner une seconde jeunesse.

Pour une allée en pavés

Oui, les pavés ont également besoin d’être entretenus pour retirer l’accumulation de saletés, de poussières et d’humidité. Pour ne pas avoir à les nettoyer trop souvent, il est conseillé d’appliquer dessus un produit hydrofuge lors de leur pose. Grâce à ce produit, un coup de balai brosse et d’eau de temps en temps suffit pour les nettoyer. Dans le cas où vous vivez dans une région humide, c’est un produit anti-mousse qu’il faudra appliquer dessus.

Si vous avez choisi ce matériau pour une allée carrossable, il faut penser à appliquer un scellant protecteur. Ce produit a pour but de freiner l’apparition de tâches à la surface des pavés tout en les protégeant.

Lire aussi – Entretenir son jardin grâce au robot tondeur

 Combien coûte une allée de jardin ?

Le prix d’une allée de jardin est fonction de quelques critères dont le choix du matériau et la surface à recouvrir.

A titre estimatif,

  • une allée en graviers ou en gravillons coûte entre 50 et 70 euros le mètre carré
  • une allée en bois coûte entre 25 et 60 euros le mètre carré
  • une allée en pavés coûte entre 35 et 80 euros le mètre carré
  • une allée en béton coûte entre 130 et 160 euros le mètre carré

Au prix des matériaux, il faut parfois rajouter d’autres frais comme le coût du sable, du ciment et les honoraires du professionnel. N’hésitez pas à consulter différents paysagistes pour pouvoir comparer les devis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.